Court séjour à Paris

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouveau périple dans notre belle capitale : Paris nous voilà !

A Paris pour le boulot mercredi et jeudi, je me suis dit « et pourquoi ne pas en profiter pour y rester le weekend et revoir les copains ? ». Aussitôt dit, aussitôt fait, les billets de train sont réservés et ma journée de vendredi est posée.

Je profite tout de même de mon séjour professionnel pour vous faire part des bonnes adresses que j’ai découvert.

Mercredi : entre plaisir gustatif et divertissement

Le mercredi midi, nous avons déjeuné à la Villa Dondelli (Paris 2ème). C’est un restaurant italien situé à proximité de l’Opéra Gaillon. Les plats sont fins, très bien présentés et vraiment excellents. Vous avez aussi un large choix de vins italiens. Mais les prix sont bien plus élevés que ce que j’ai l’habitude de choisir. Il faut compter en moyenne 20 euros pour une entrée, 30 euros pour un plat et 10 euros pour un dessert. J’ai choisi en entrée une boule de mozzarella servie sur un lit de roquette accompagnée de quelques tomates cerise. En plat, c’était une (très copieuse) souris d’agneau et son gratin de pâtes. Et en dessert une panna cotta. Un vrai régal mais autant vous dire qu’on est sortis de table le ventre bien rempli. 

Le soir, nous sommes allés voir une pièce de théâtre  dans le 3ème arrondissement. Sur le site billetreduc, vous pouvez rechercher vos pièces de théâtre par thème mais aussi par localisation et les prix sont réduits. En 2 minutes, on avait réservé nos places. Nous avons payé notre entrée 10,45€ en catégorie 1 et la séance était programmée à 19h30. « Jamais le deuxième soir » est une comédie humoristique d’Enver Recepovic et Patrick Hernandez qui donne envie à la lecture du pitch. Et c’est parti pour 70 min de détente et de fous rires. Et si finalement les hommes étaient plus romantiques que les femmes ? Je ne vous en dis pas plus mais allez-y les yeux fermés, vous ne serez pas déçus.

Cela nous a ouvert l’appétit et nous nous sommes rendus au Petit Cambodge (à 50 mètres du théâtre Place de la République) pour déguster un délicieux Bo Bun et du nougat au sésame. Le tout accompagné d’une citronnade au gingembre dans un décor très convivial. En passant les portes, vous arrivez dans une petite pièce meublée par une grande table en bois. Les ventres affamés s’installent les uns à côté des autres sur des tabourets hauts. C’est assez bizarre de se retrouver à quelques centimètres de son voisin mais finalement l’ambiance est familiale et on oublie très vite la promiscuité. L’addition s’élève à 21 euros ce qui reste très correct pour le secteur, d’autant plus que le service est rapide et la présentation soignée.

Pour le reste de mon séjour « loisir », je n’aurai pas de bons plans hébergement à vous donner puisque ma meilleure amie nous a gentiment accueillis chez elle à Antony (une ville située dans la banlieue Sud Parisienne).

En revanche, pour les billets de train, vous pouvez en trouver à prix raisonnables sur Ouigo (une offre low cost de SNCF qui dessert quelques grandes gares de France). Seuls quelques trains circulent par jour et ce ne sont pas forcément à des horaires pratiques, mais si vous êtes flexibles, alors c’est le bon plan ! Petit conseil, mieux vaut réserver en avance si vous le pouvez car à ce prix, les places partent rapidement !

Bien évidemment, Monsieur a profité de ce bon plan et m’a rejoint le jeudi soir pour ces quelques jours qui s’annoncent bien sympathiques (plus on est de fous plus on rit non ?).

Vendredi : à la (re)découverte de Paris

Le séjour touristique commence donc le vendredi, journée consacrée à la découverte (ou plutôt la redécouverte) de Paris. Nous avions prévu de commencer par le quartier de Montmartre (18ème) pour ensuite redescendre jusqu’aux quais de Seine.

Sortis du métro, on tombe face au Mur des je t’aime et comme Monsieur ne l’avait encore jamais vu, on s’y arrête pour prendre quelques photos (oui oui nous jouons les touristes et ce n’est que le début). On s’est amusé à trouver les traductions de « je t’aime » dans les langues qu’on connaissait !

Puis nous entamons la fameuse grimpette de la Butte de Montmartre. Fiers d’avoir gravi les 222 marches, on s’émerveille une fois de plus devant la beauté de la basilique du Sacré-Cœur et de la vue qu’elle offre sur tout Paris ! C’est dommage car le ciel est brumeux mais cela ne nous empêche pas de profiter du lieu. Je regrette de ne pas avoir eu le temps de flâner dans le quartier historique de la Butte Montmartre et notamment de passer par la place du Tertre, célèbre pour admirer les œuvres de nombreux caricaturistes.

En redescendant à la recherche d’un restaurant asiatique, nous passons devant la Maison Georges Larnicol (qui a notamment reçu le titre de Meilleur Ouvrier de France). Des centaines de chocolats tous plus appétissants les uns que les autres nous font de l’œil. On reste bouche bée devant d’incroyables sculptures en chocolat représentant la Cathédrale Notre Dame ou de l’Arc de Triomphe. Nos yeux (ou plutôt nos estomacs) sont attirés par  » les Kouignettes », la spécialité de la maison. Ce sont en réalité des petits roulés feuilletés croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Sucrés ou salés il y en a pour tous les goûts. Nous en avons sélectionné 4 pour se mettre en appétit (olive, pesto, parmesan, roquefort noix) à 1 euro pièce. Très bonnes mais on les aurait sans doute préférées réchauffées au four.

On repère sur Tripadvisor un restaurant vietnamien, le Saigon Deli. Un tout petit resto d’une vingtaine de couverts ou le personnel est souriant et aimable. Monsieur a choisi une soupe de raviolis au bœuf et un Bo bun au poulet et je me suis laissé tenter par des nouilles sautées au bœuf et aux crevettes. Le service est ultra rapide et les assiettes sont vraiment très généreuses et joliment présentées. 

Nous sommes ensuite descendus aux Galeries Lafayette sur le Boulevard Haussmann (Paris 9ème) pour s’émerveiller devant l’immense sapin situé dans le hall des Galeries. Pour le coup, c’est moi qui ne l’avait jamais vu de mes propres yeux. Impressionnée par sa taille, je crois que je l’ai pris sous tous les angles et depuis tous les étages ! On en profite aussi pour s’arrêter devant toutes les vitrines extérieures. C’est tellement facile de retomber en enfance ! Je ne sais pas vous, mais moi j’adore l’ambiance qui règne à l’approche de Noël. Les gens sont de bonne humeur et les enfants ont des étoiles plein les yeux !

On préfère marcher car je trouve que se promener le long des quais de Seine est agréable. Et puis, dans le métro, je n’aurai pas pu faire l’enfant et jeter des poignées de feuilles à tout va dans l’espoir que Monsieur réussisse à photographier cet instant née d’une idée saugrenue ! Je crois que l’on a du faire une dizaine de tentatives. Au moins, on a amusé les passants ! 

Finie la rêverie, nous reprenons le métro jusqu’au Pont de l’Alma (7ème arrondissement) pour se rapprocher, à pieds, de la Tour Eiffel. Le ciel est tellement brumeux que la Dame de Fer à la tête dans les nuages ! Cela lui donne toutefois un certain charme.

Nous rejoignons, toujours à pieds, le Jardin des Tuileries (1er arrondissement) et je dois avouer qu’il est tout aussi beau à la tombée de la nuit, d’autant plus que les couleurs d’automne sont encore bien présentes. En plus, il n’y avait vraiment personne. On s’est installés quelques minutes sur les fauteuils à disposition pour reposer les gambettes !

Au bout de l’allée, nous arrivons sur le Musée du Louvre. La nuit est tombée d’un coup ! 

Pour notre dernière étape, nous choisissons d’aller voir la Cathédrale de Notre Dame, située dans l’est de l’île de la Cité, dans le 4ème arrondissement. Vous ne trouvez pas vous aussi qu’on se croirait dans un film d’horreur sur la photo ? Clairement, il commençait à faire très froid, et on était épuisés de notre après-midi de marche, alors on n’est restés que le temps de faire quelques photos.

Nous n’avions que la journée du vendredi pour visiter Paris et cet itinéraire réalisé en express sur une petite journée mérite en réalité d’être étalé sur 2 voire 3 jours. Alors surtout, prenez le temps de visiter quartier par quartier ! Il y a tellement de belles choses à voir à Paris !

Vendredi soir : l’heure de se restaurer

Il est 19h et nous avons choisi de passer la soirée à La Felicita.

Ce foodmarket du groupe Big Mamma est hébergé dans la Station F dans le 13ème arrondissement. 1000 places assises sont ainsi réparties dans un espace de 4 500m². 

On est à la fois ébahis par l’immensité du lieu et la décoration totalement atypique (wagons de train, ballons gigantesques, tonnelles végétalisés).

Dans le hall, des hôtesses nous accueillent très gentiment et nous expliquent le concept.  Pour nous aider à nous repérer, elles nous tendent une carte sur laquelle se trouve le plan du hall et les différents stands présents. Il y a tellement de choses et on a envie de tout goûter. On ne sait plus où donner de la tête ! 

Nous étions 4, et nous avons débuté les festivités avec un apéro bien comme il faut. Chacun est allé choisir sa boisson : verre de vin à 4,5€ pour mesdames au Vini Buoni et pinte de bière à 6€ pour messieurs à la Biergarten. Pour accompagner, nous avons pris une planche de jambon italien et buratta à 12€ à La Trattoria. Elle est servie avec une corbeille de pain. Les produits sélectionnés sont excellents notamment la buratta qui est à tomber.

Pour la suite, les messieurs se sont dirigés vers la Hamburgheria pour prendre un burger et des frites maison (13€ le plat) et une seconde pinte. Quant à nous, nous sommes retournées à La Trattoria pour aller chercher les célèbres pasta à la truffe (18€ le plat) servies dans une petite cassolette. Manque de chance, il n’y avait plus de cassolettes. Et je vous confirme que LE burger considéré comme le plus cool à Chicago mérite réellement sa renommée. Et les pâtes aux truffes sont juste dingues (bon peut-être que le goût de la truffe est un peu trop prononcé).

Pour finir, on quitte nos places pour se rendre à LA Caffetteria et prendre des desserts (un chacun pour partager jusqu’au bout c’est encore mieux). Cookie au chocolat praliné (4,5€), mousse au chocolat (3,5€), brioche au nutella (4,5€), et muffin aux myrtilles (3€). La bataille des desserts a désigné à l’unanimité le cookie comme grand gagnant !

Je vais vous épargner des calculs, pour 110,5€ à 4, autant vous dire qu’on était ravis de notre soirée !

Pour ceux qui veulent immortaliser leur soirée, Ta Bobine vous attend pour une séance dans un petit photomaton ! 3€ la planche de 4 photos. Et si vous souhaitez marquer votre passage à La Félicita, vous pouvez l’accrocher sur le mur des célébrités. Et puis de toute façon, il y a un code qui vous permet de récupérer vos photos sur le site.

On recommande à 100% cette adresse. Et je pense que la journée, on se rend encore mieux compte de toutes les décorations !

Samedi : journée détente et reposante

La journée du samedi s’annonce ensoleillée et nous décidons d’aller nous promener dans les jardins du Château de Versailles, qui plus est, n’est qu’à 20 minutes de route d’Antony.

L’entrée est gratuite si vous souhaitez uniquement visiter les jardins. Nous passons les immenses grilles couleur or pour traverser la cour d’allée du château.

Après avoir longé un côté du château, on accède à l’arrière de ce dernier qui donne sur les jardins. L’ambiance qui règne est familiale. Cela fait un bien fou de s’éloigner de la ville et de se retrouver dans un endroit calme et paisible.

En fin de journée, c’est l’heure pour nous de reprendre le train. Je pensais que ce weekend serait épuisant, et finalement il s’est révélé reposant !

J’espère que cette petite escapade à Paris vous a plu !

A bientôt

Coralie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *